Le Festival International du Film sur l'Art - 39e édition du 16 au 28 mars 2021

Dushanbe

Canada | 2018 | 5 min
- Sans dialogue | Sous-titres en anglais
Montage: Kandis Friesen
Scénario: Kandis Friesen
Son: Kandis Friesen
Réalisatrice: Kandis Friesen
Catégories :
FIFA Expérimental
 

Synopsis

Première mondiale - En présence de la réalisatrice Kandis Friesen.

Les photographies de la grand-tante de l’artiste se succèdent dans la lumière, déposées sur la surface de verre d’un scanneur et d’un banc-titre. Racontant son exil de la Russie soviétique, son dépaysement et sa joie profonde, le parcours audiovisuel devient un espace sur lequel s’écrit le récit de leur première rencontre, de ses tentatives de relier les paysages de son Tadjikistan natal au salon de sa résidence de Darmstadt, dans le sud de l’Allemagne.

Réalisation

Kandis Friesen

Le travail de l’artiste Kandis Friesen s’ancre dans le langage de la diaspora, les traductions dispersées et les formes désintégrées d’archives. Puisant dans les géographies mennonites russes, ukrainiennes et ex-soviétiques, ses compositions interdisciplinaires se construisent à partir d’incarnations architecturales, matérielles et spectrales de l’exil, amplifiant en même temps de petites et innombrables histoires.
Filmographie | To The Nightingales (2017) ; Katyusha: Rocket Launchers, Folk Songs, and Ethnographic Refrains (2016) ; Redline (2015) ; maintenance/d’entretien (2015) ; M is for Muttasproak (2012) ; A Ess Fe Arbüse'zieropp (2012) ; Soo Schwoa Dis (2012) ; Tape #158: Document 2B (2011) ; Untitled (Bernard de Miami) (2011) ; The Architecture of Dying and The Geography of Loss (2011) ; Woa Enjelsch (2011) ; Trade (2010) ; Rachki (2010) ; shootingpain (2010) ; flight risk (2007)

Séance(s) incluant ce film