Le Festival International du Film sur l'Art en ligne - 38e édition du 17 au 29 mars 2020

Tabaski

Sénégal | 2019 | 26 min
français, wolof, anglais | Sous-titres en français
Image: Remi Mazet
Costume: Oumou Sy
Décorateur: Ndiaye Moustapha Et Gueye Camara
Distribution: Les Films Mame Yandé & Autoproduction
Mixage: Myriam Rene
Montage: Laurence Attali
Producteur: Ousmane-William Mbaye
Scénario: Laurence Attali
Son: Michel Tsagli
Artistes: Christian D'Erneville ( Musicien - Saxo), Camara Gueye ( Le Peintre - Acteur Principal ), Kya Loum (Musicienne - Voix Et Guitare), Eric Torres ( Danseur)
Production: Les Films Mame Yandé & Autoproduction
Réalisatrice: Laurence Attali

Synopsis

Ce film est disponible en ligne ICI

Première nord-américaine -

Dakar, à quelques jours de la fête de Tabaski, un peintre s’enferme dans son atelier pour travailler sur le thème du rituel. Ce film hybride, mêlant fiction, art et politique, s'inspire librement de l'œuvre du peintre Iba Ndiaye, qui se remémorait la série d'assassinats politiques à l’époque de l'Afrique postcoloniale et des pays ségrégationnistes. « Peindre, c’est se souvenir », affirmait-il.

Rotterdam International Film Festival, Netherlands (2020) – Prix du public du meilleur court métrage
Dakar Court – Festival International du Court Métrage, Senegal (2019) - Grand prix du jury

Réalisation

Laurence Attali

Elle étudie la philosophie et le cinéma à Paris Sorbonne, et le théâtre à la faculté de Vincennes, puis se tourne vite vers le montage. Chef monteuse, pour le cinéma et la télévision, la fiction et le documentaire, elle enseigne parallèlement son métier à l'Institut National de l'Audiovisuel en France, et à travers le monde.
Elle passe à la réalisation en 1992, avec la série "La petite minute de bonheur". Envoyée au Sénégal par l'INA en 93, elle y revient pour réaliser son premier documentaire "Mourtala Diop voyageur de l'art". Elle fonde alors la société Autoproduction et commence des allers retours incessants entre Paris et Dakar où elle réalise et produit la plupart de ses films.
D’abord des documentaires : "Sénégalais Sénégalaise", "Regarde Amet", "Petit Pays", "Moustapha Dimé", "Le temps d’un film". Elle passe à la fiction avec "La Trilogie des Amours ": "Même le vent", "Baobab", "Le Déchaussé" , sélectionnés dans de nombreux festivals dont la biennale de Venise, Locarno, San Sebastian, New York Film Festival, New Directors New films, Rotterdam, London BFI, Durban, le Fespaco etc... Ils ont obtenu plusieurs prix.
"La Trilogie des Amours" fait partie de la Collection privée du Museum of Modern Art de New York (MoMA).
Laurence obtient la nationalité sénégalaise en 2004. Depuis les années 2000, elle monte et produit tous les documentaires de Ousmane William Mbaye, parmi lesquels "Kemtiyu Cheikh Anta", "Président Dia", "Mère-bi", "Xalima la plume ", moult fois primés.
Son nouveau film "TABASKI", produit en 2019, est un film court hybride, mêlant fiction, art et histoire politique, librement inspiré de l'œuvre du peintre Iba Ndiaye.

Les biographies ont été fournies par des tierces personnes.
Filmographie | Tabaski (2019) ; Le temps d'un film (2007) ; La trilogie des amours (1999 - 2004) ; Même le vent.... (1999) ; Baobab

Voir la bande annonce

Séance(s) incluant ce film