Le Festival International du Film sur l'Art en ligne - 38e édition du 17 au 29 mars 2020

Dévoilement de la 38e édition


LE FIFA DÉVOILE UNE PROGRAMMATION AMBITIEUSE ET DIVERSIFIÉE QUI FAIT ÉCHO AU MONDE D’AUJOURD’HUI


Montréal, le 18 février 2020 – Le Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA) est heureux de dévoiler l’ambitieuse programmation de sa 38e édition, qui se déroulera du 17 au 29 mars à Montréal et, pour une troisième année consécutive, à Québec du 20 au 29 mars 2020. Ce sont plus de 240 films, documentaires, oeuvres médiatiques, oeuvres interactives et vidéoclips en provenance de près de quarante pays qui inviteront le public à s’émerveiller, à s’ouvrir au monde et à s’inspirer. En plus des films présentés en sélection officielle et en compétition, une série d’événements, de cartes blanches et de collaborations sera proposées au public. Parmi les nouveautés cette année, Le FIFA propose des projections destinées aux familles, met en lumière une section consacrée aux vidéoclips, ouvre la porte vers la nouvelle vague de créatifs chinois, consacre une programmation spéciale aux artistes iranien.ne.s, et apporte les plus beaux spectacles au monde sur grand écran.

La 38e édition en chiffres
244 titres - 39 pays représentés - 73 films canadiens - 154 séances à Montréal et à Québec - 9 lieux - 47 premières mondiales - 43 premières nord-américaines - 52 premières canadiennes - 13 jours de festival

Le FIFA compte autant de films réalisés par des femmes que par des hommes, qu’il s’agisse de films en compétition ou en sélection officielle.

LES FILMS DE LA 38E ÉDITION - Survol de la sélection

We Are Not Princesses de Bridgette Auger et Itab Azzam ouvrira la 38e édition du festival. Les réalisatrices y relatent le quotidien de femmes syriennes qui montent la pièce Antigone de Sophocle dans un camp de réfugiés de Beyrouth. À l’image de ce film, la sélection officielle et la compétition expriment un souhait fort des réalisateurs.trices, producteurs.trices et artistes de partager leurs visions du monde, leurs passions et leurs expériences à travers des histoires émouvantes qui vont à la rencontre de l’autre en faisant preuve d’empathie et de dépassement. 

FEMMES D’EXCEPTION : Cette année, de nombreux films portent sur des femmes qui ont marqué leur temps. En art contemporain : Marina Abramović, Sigalit Landau, Shirin Neshat, Katharina Sieverding, Niki de St-Phalle; en design : Charlotte Perriand; en photographie : Dora Maar, Martha Cooper; en cinéma : Isabelle Huppert et Simone Signoret; en peinture : Audrey Flack, Mary Pratt; en musique : Barbara Hannigan; en danse : Peggy Baker. Toutes sont reconnues pour leur parcours hors du commun et leurs initiatives exceptionnelles.

DANSE : Une grande sélection de films sur la danse se retrouve dans cette édition, et prennent plusieurs formes, autant en documentaire qu’en spectacle, en format court et long. Des captations exceptionnelles comme Quatre chorégraphes d’aujourd’hui à l’Opéra de Paris par Cédric Klapisch et Miguel Octave, ou encore Body and Soul de la chorégraphe canadienne Crystal Pite. De nombreux courts-métrages sur la danse filmée dont, Aida d’Édouard Lock, GHOST mettant en scène Tentacle Tribe, et L’étreinte des Valkyries d’Alan Lake. En documentaire, American tap présente l’évolution de la danse à claquettes, intimement liée à l’histoire des communautés afro-américaines et irlandaises des États-Unis. Forward est un périple de danse dans le nord de la Norvège, et plusieurs autres films nous présentent la danse comme outil d’expression thérapeutique, inspirant et inclusif. The Euphoria of Being, Corps émouvants, L’âge d’or et Gioia en témoignent.  

FILMS D’ICI : Parmi les films d’ici, une rareté au festival : deux longs-métrages consacrés à la poésie. Raôul Duguay par-delà La Bittt à Tibi, réalisé par Yves Langlois, rend hommage à cet infatigable artiste multidisciplinaire, visionnaire, et humaniste. Plus haut que les flammes est une adaptation cinématographique sensible et touchante du recueil de poésie de Louise Dupré, narrée par Violette Chauveau et réalisée par Monique Leblanc. Plusieurs des films québécois ont été réalisés par des femmes. Le Dernier Nataq, de Lisette Marcotte, nous amène à Rouyn à la rencontre d’artistes dont le plus connu est Richard Desjardins, à qui on a consacré une murale inspirée de son oeuvre. Derouin - métis des Amériques, un portrait intime de cet immense artiste qui poursuit toujours son oeuvre entre le Mexique et le Québec, est réalisée par Julie Corbeil. Mouffe, muse et mentore, réalisé par Carmel Dumas, nous présente cette artiste qui fait partie de la scène québécoise depuis plus de 50 ans. Enfin, avec le film Traces of Hope, réalisé par Christine Doyon, nous suivons la création d’un film d’animation par des enfants, dans un camp de réfugiés syriens au Liban. 

ART ENGAGÉ : Certains artistes et réalisateurs.ices poursuivent leurs engagements artistiques, politiques ou sociaux à travers leurs oeuvres. Plusieurs films témoignent de cette réalité, et du juste combat que représente la liberté d’expression. Beijing Spring revient sur l’action contestataire du groupe d’artistes Stars, durement réprimée au moment de la disparition de Mao. Lemebel trace le portrait de Pedro Lemebel, écrivain, plasticien, pionnier du mouvement queer en Amérique latine, dont l’oeuvre a bousculé les codes de la société chilienne en pleine dictature de Pinochet. Il aura poursuivi son combat jusqu'à sa mort, en 2015. Ernest Pignon-Ernest, à taille humaine suit cet artiste considéré comme le père du street art, qui parcourt le monde pour coller ses images engagées et chargées d’humanité. Kirill Serebrenknikov - A Theatrer Director Under Arrest dépeint le quotidien de ce metteur en scène russe à la carrière internationale, enfermé dans une prison à Moscou, alors qu’il suit à distance le travail de sa pièce montée à Strasbourg. Tous ces films constituent des récits en appui au discours du pouvoir de l’art. 

CRÉATIVITÉ : La créativité se retrouve au coeur de plusieurs longs-métrages documentaires : Why Are We Creative: The Centipede’s Dilemma, cette question posée à des dizaines d’artistes, gens d’affaires, et scientifiques au cours de nombreuses années, donne une vision élargie de ce qu’elle représente. Echoes of the invisible nous présente des parcours exceptionnels qui allient l’art, la science et la spiritualité. Art on Fire suit la création de l’événement Burning Man 2018 jusqu’au bûcher grandiose qui en marque la fin.  

DES PORTRAITS D’ARTISTES : Toujours très prisés du grand public durant le festival, les portraits d’artistes seront en grand nombre dans cette édition : en gastronomie : Auguste Escoffier; en musique : Eliades Ochoa; en photographie : Peter Lindbergh et Elliott Erwitt; en mode : Yohji Yamamoto et Yves Saint-Laurent; en architecture : Richard Neutra, Ernest Cormier et Piet Oudolf; en peinture et sculpture : l’artiste canadien d’origine autochtone Robert Davidson; en art contemporain: Marcel Duchamp, et deux grands classiques : Léonard de Vinci et Tintoretto

DES ENQUÊTES : Enfin, plusieurs films abordent leur sujet sous forme d’enquêtes : The Man Who Played with Fire retrace le parcours peu connu de l’écrivain célèbre Stieg Larsson, auteur de Millenium et militant infatigable qui a étudié et combattu les mouvements d’extrême droite. L’affaire Caravage donne lieu à une enquête captivante dans le marché de l’art alors qu’un tableau du Caravage vieux de quatre siècles refait surface, en avril 2016. Léonard de Vinci et le chef d’oeuvre redécouvert : à l’occasion du 500e anniversaire de Léonard de Vinci, le Louvre doit authentifier une oeuvre du maître dont l’original existe déjà : La Vierge au fuseau. S’agit-il d’une copie? 

Les jurys

Le jury longs-métrages est composé d’Emelie de Jong, directrice de l’unité arts et spectacles d’ARTE France (France), Phoebe Greenberg, fondatrice et directrice de Phi (Canada), Laurent Métivier, chef du service audiovisuel de l’Opéra de Paris (France) et Cosimo Terlizzi, artiste visuel et directeur artistique du Asolo Art Film Festival (Italie). 

Le jury courts-métrages est composé de Catherine Bédard, commissaire des expositions et directrice adjointe du Centre culturel canadien, Ambassade du Canada à Paris (France/Canada), Marley Hansen, programmatrice NOWNESS | Londres (Royaume-Uni) et de Rad Hourani, artiste multidisciplinaire (France/Canada).

FIFA Expérimental


Cette section programmée par Nicole Gingras met à l’honneur le cinéma – film et vidéo – ainsi que celles et ceux qui le pensent comme un outil de réflexion tourné vers l’art, l’histoire, l’actualité, l’état du monde et ses ressources naturelles, et qui l’abordent comme un moyen d’explorer le processus créatif via les notions de mémoire, d’identité, d’origine, de recherche, de chamanisme ou, encore, de collaboration, de sujet ou d’auteur. Au coeur de toutes ces oeuvres émergent des manières de faire, des signatures – chacune unique – et une vulnérabilité qui exposent l’artiste comme témoin et agent révélateur de notre époque. 

La section FIFA Expérimental se décline en 5 séances et réunit 22 oeuvres créées par des artistes en provenance du Québec, du Canada, de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Belgique, des États-Unis, de la Finlande, du Japon et de la Suède
Programmes présentés au Pavillon J.A. de Sève de l’Université Concordia, les 20, 21 et 22 mars 2020.

Vidéoclips


Pour la première fois, Le FIFA propose une sélection de vidéoclips programmée par Jérôme Rocipon, ancien chanteur du groupe Numéro#, chroniqueur, recherchiste et réalisateur du film Coucou l’artiste présenté lors de la 37e édition du FIFA. Le temps d’une séance intitulée + de vidéoclips, le public sera plongé dans tout ce que le vidéoclip peut offrir en 2020. Des histoires, des langages, des mélanges de formes, mais surtout une liberté de partout dans le monde qui aura guidé une sélection toute subjective, donnant un aperçu des terrains de création d’un genre qui a sa place sur grand écran.
Édifice Wilder, le samedi 21 mars 2020, à 17 h 30

LES GRANDS ÉVÉNEMENTS DE LA 38E ÉDITION 

Carte blanche à l’Opéra de Paris

Le FIFA a confié à l’Opéra national de Paris une carte blanche d’une journée complète au Cinéma Impérial. Dans ce lieu majestueux, l’écran s’illuminera de courts-métrages et de captations de productions de 2019 qui ne pourraient être autrement vus à Montréal. Y seront présentées, entre autres, les captations de La Traviata de Giuseppe Verdi avec Pretty Yende dans le rôle-titre, Body and Soul, une chorégraphie de Crystal Pite sur une musique de Frédéric Chopin et Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau, dans une mise en scène de Clément Cogitore avec des chorégraphies de Bintou Dembélé. 
Cinéma Impérial, le samedi 21 mars 2020 entre 10 h et 19 h

« O » | Cirque du Soleil

Le FIFA présentera la captation d’un des plus beaux spectacles au monde, présenté à Las Vegas. Dans « O », le Cirque du Soleil tisse une tapisserie aquatique intemporelle d’art, de surréalisme et de romance théâtrale. Inspiré du concept de l’infini et de l’élégance épurée de l’eau, « O » rend hommage à la magie du théâtre – du plus simple amuseur public aux opéras les plus extravagants – où tout est possible et où se déroule sous nos yeux le drame de la vie. Acrobates de calibre international, nageurs synchronisés, plongeurs et personnages enchanteurs exécutent leurs prouesses dans l’eau, sur l’eau et au-dessus de l’eau, offrant une expérience hors du commun.
Cinéma Impérial, le jeudi 26 mars 2020 à 19 h

Fantasia, 1940

À l’occasion du 80e anniversaire de la création de Fantasia, Le FIFA présente la version restaurée du film le plus célèbre et le plus célébré de Walt Disney. Chef d’oeuvre de l’animation, Fantasia est un film sur l’art qui exprime l’accord parfait entre la musique et l’image, dans la plus pure tradition de la magie Disney. 
Cinéma Impérial, le samedi 28 mars à 14 h 





LES PROJECTIONS SPÉCIALES ET LES ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX 

CLASSE DE MAÎTRE DE MARK LEWIS : Rapt of the Spectator
Mark Lewis, récipiendaire du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques en 2016, est l’un des plus grands artistes canadiens contemporains. Ses films, pour la plupart silencieux et habituellement présentés sous forme d’installations, sondent le monde où nous vivons et dans lequel les technologies de l’image en mouvement ont radicalement transformé la perception et l’expérience du temps. À partir d’une sélection de huit films réalisés entre 2010 et 2019, cette rencontre propose une trajectoire singulière à travers l’oeuvre impressionnante de Lewis. Au coeur de travellings grandioses ou intimistes, la caméra de Lewis suscite tour à tour tensions, inconfort, vertiges, désirs qui déstabilisent inlassablement la relation entre le sujet et l’objet du regard.
La classe de maître sera dirigée par Catherine Bédard, commissaire des expositions et directrice adjointe du Centre culturel canadien de l’Ambassade du Canada à Paris.
L'événement est présenté en collaboration avec le Musée d'art contemporain de Montréal, la Faculté des Arts de l'Université Concordia, en partenariat avec le Centre culturel canadien à Paris.
Cinéma Impérial, le mercredi 18 mars 2020 à 17 h 45

CARTES BLANCHES

Carte blanche à l’Opéra de Paris : Voir ci-haut 

Carte blanche à NOWNESS : The China Wave

Le FIFA donne une nouvelle fois carte blanche à la célébrissime plateforme NOWNESS. Cette année, le Festival présente des films de la nouvelle génération de talents créatifs chinois. Transgressifs, à la fois punk et avant-garde, ces jeunes artistes incarnant The China Wave allient le passé et le présent, les traditions et la technologie, pour raconter leurs histoires et pour conjurer un présent qu’ils s’approprient totalement. 
Cinéma Impérial, le samedi 21 mars 2020 à 20 h 15

Carte blanche à Cosimo Terlizzi

Cosimo Terlizzi, artiste visuel et directeur artistique du Asolo Art Film Festival (Italie), présentera une sélection de films reflétant une sensibilité et une poésie toute méditerranéenne. Il s’agira de films dans lesquels les artistes se racontent par des journaux intimes cinématographiques et très personnels.
Musée McCord, le samedi 21 mars 2020 à 12 h 30

Carte blanche à Rad Hourani

Rad Hourani est un artiste multidisciplinaire coup de coeur du FIFA. Sa vision de la création sera partagée au public lors de cette carte blanche qui comprendra plusieurs premières mondiales et portera sur des portraits d’artistes. 
Musée McCord, le dimanche 22 mars 2020 à 15 h


LUMIÈRE SUR LES FILMS D’ART IRANIENS


Leila Khalilzadeh
, réalisatrice iranienne basée à Montréal, a sélectionné vingt films qui seront répartis sur trois séances. L’Iran est source d’un cinéma singulier et fort. Les films sélectionnés laissent place tant aux pionnier.ère.s du cinéma iranien qu’à une nouvelle génération d’artistes qui sortent des cadres et des conventions. Alors que les artistes hors d’Iran jouissent d’une liberté d’expression artistique totale, ceux et celles qui demeurent en Iran ont dû trouver des subterfuges pour s’exprimer dans un cadre très contraint. 
Ces programmes sont proposés dans le cadre du programme de relève curatoriale initié par Le FIFA et Momenta | Biennale de l’image, avec le soutien du Conseil des arts de Montréal.
Programmes présentés au Pavillon J.A. de Sève de l’Université Concordia, samedi 21 mars 2020 à 20 h 30 et dimanche 22 mars 2020 à 17 h 45 et à 20 h 30.

ÉCRANS DIVERS
Le FIFA est heureux de mettre en lumière le talent des deux cinéastes Gabriela de Andrade et Alexandre Paskanoi, suite au lancement de son initiative inédite ÉCRANS DIVERS qui s’adresse aux réalisateurs.trices issu.e.s de l’immigration au Québec, avec le concours de Main Film et Diversité Artistique Montréal (DAM).

ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

Albin de la Simone, images fantômes


Documentaire + Prestation musicale
Les cinéphiles et mélomanes sont invités à découvrir le délicieux documentaire Albin de la Simone, images fantômes de la réalisatrice Pauline Jardel, qui explore l’univers de cet auteur-compositeur-interprète prolifique, en le suivant de la Philharmonie de Paris jusque dans son salon, en passant par la campagne de son enfance. À travers une épopée intime, souvent drôle, cette oeuvre filmographique illustre avec authenticité les questionnements et les réflexions qui jalonnent le parcours inspirant de cet artiste accompli.
Albin de la Simone offrira une prestation musicale à la suite de la projection de ce film.
Édifice Wilder, le vendredi 20 mars 2020 à 19 h

Carte blanche à Antoine Corriveau

En lui donnant une Carte blanche à la fois scénique et musicale, Le FIFA invite l’auteur-compositeur-interprète Antoine Corriveau à investir Le Wilder. Avec le public, il évoquera une production ambitieuse - pour ne pas dire mégalomane - dont les images tournées n’ont toujours pas été utilisées pour faire un film. En tant que créateur, il ouvre une discussion sur les raisons qui poussent à documenter la création de l'art éphémère. Avec invités et performance.
Édifice Wilder, le vendredi 20 mars 2020 dès 21 h

Hommage à Mouvement perpétuel
Dans le cadre du 20e anniversaire de Mouvement Perpétuel, fondé par Marlene Millar et Philippe Szporer, Le FIFA rend hommage à cette compagnie de production montréalaise primée à l’international qui explore les possibilités infinies de la danse à l’écran. Une sélection de leurs meilleurs courts-métrages, ainsi qu’un moyen-métrage, sera à l’honneur.
Cineplex Odeon Quartier Latin, le mercredi 25 mars 2020 à 20 h

BRUTAL DISCO: Mechanical Dance Music 1977 - Aujourd’hui 
Le collectif SUPER TASTE, reconnu pour ses soirées thématiques pop, rock et disco, prend d’assaut le Wilder pour un soir seulement ! Avec BRUTAL DISCO, le tandem de DJ, qui officie aux bars Le Ritz PDB, Blockhaus et Cabaret Berlin, a imaginé une explosion musicale à l’intersection des sonorités électroniques et rock d’avant-garde, de 1977 à aujourd’hui. Pour les amateurs de Jamie XX, Talking Heads, Todd Terje, Gang of Four, Marie Davidson, ESG, Devo, Caribou, Liquid Liquid et James Murphy.
Édifice Wilder, le jeudi 19 mars 2020 dès 21 h

ACTIVITÉS GRATUITES

FIFA INTERACTIF
Pour une deuxième année, une sélection internationale d’oeuvres interactives sera présentée à l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts. Les oeuvres sont présentées sous la forme d’un bar à expériences gratuit et accessible à un public de tout âge. Cette année, en plus de la programmation régulière, sera présentée une rétrospective d'oeuvres issues du catalogue d'ARTE TRIPS. Celle-ci soulignera le rôle avant-gardiste et moteur de production au niveau international d'ARTE France.
Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, du 18 au 22 mars 2020 

Soirée Le FIFA x MUTEK : ANTI-ARCHIV
Le FIFA et MUTEK proposeront le samedi 21 mars une soirée électronique aux accents berlinois. Le son sera accompagné par un environnement visuel issu d’archives vidéos de milliers de familles de l’ex-Allemagne de l’Est compilées sur open-memory-box.de. Mode, architecture, naturisme, vie quotidienne habilleront l’Atrium de l’Édifice Wilder pour une expérience ANTI-ARCHIV. Retour en arrière pour une course vers l’avant. 
Édifice Wilder, le samedi 21 mars 2020 dès 22 h

Bouquet Final + Célébration
En co-présentation avec le Musée McCord, le film Bouquet Final dresse le portrait d’étudiants inscrits à la section Mode(s) de la Cambre, l’une des écoles les plus renommées au monde, alors qu’ils élaborent leurs collections de fin d’année qui les feront passer du statut d’étudiant.e à celui de créateur. Ce film sera suivi de la projection de Célébration, consacré à Yves Saint-Laurent qui, en 2002, présente une dernière collection au monde de la mode en guise d’adieu. 
Musée McCord, le jeudi 19 mars 2020 à 18 h et à 20 h 30

Marcel Proust et Reynaldo Hahn à l’honneur   
En partenariat avec l’Université de Montréal et avec la collaboration de l’IRTG Diversity et de L’Institut Italien de Culture de Montréal, se tiendra une lecture et un récital intitulé Marcel Proust et Reynaldo Hahn : mélodies et paroles, plaisirs d’amour et jours d’amitié à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. 
L’auteure et journaliste Lorenza Foschini présentera son livre Plaisirs d’amour, jours d’amitié de Marcel Proust et Reynaldo Hahn. Elle sera accompagnée par le pianiste Jeff Cohen et le baryton Olivier Bergeron qui interpréteront des mélodies du compositeur vénézuélien Hahn, ami intime de Proust. 
Chapelle Historique du Bon Pasteur, le mercredi 18 mars 2020 à 18 h

Ateliers de Stop Motion
Des ateliers de Stop Motion seront proposés aux jeunes de 8 à 12 ans. En trois heures, les participant.e.s créeront de toutes pièces un film d’animation : scénario, personnage, décor, prises de vues et montage. Un grand saut dans le monde de la créativité numérique !
Musée des beaux-arts de Montréal, le samedi 28 mars à 13 h, inscription obligatoire.

FIFA Connexions

La production et la distribution de films à l’ère numérique (Benjamin Hogue, réalisateur, producteur et directeur général de Film 3 Mars; Karine Boulanger, commissaire chez Vidéographe; Tamsin Moufflet Genillier, AM Art Film; et Marc Kirschner, cofondateur et chef du produit et de l’innovation pour Marquee TV), Le financement de projets artistiques et ses enjeux contemporains (Catherine Chagnon, productrice et fondatrice de Microclimat Films; Elsie Lefebvre, directrice de La Ruche; Florence Lamothe et Naomie Décarie-Daigneault, Coopérative de solidarité Tënk Canada; et Delphine Perru, AM ART Film), L’art de filmer la danse (Édouard Lock, chorégraphe et réalisateur; Laurent Métivier, chef du service audiovisuel de l’Opéra de Paris; Valérie Lessard, artiste, enseignante et vidéaste; Alexandre Paskanoi, directeur; Guillaume Vallée, cinéaste expérimental, Jean-Christophe Yacono, artiste visuel et digital), et enfin La thérapie par les arts (Isabelle Gagnon, psychologue et art-thérapeute; Stephen Legari, responsable du programme d’art-thérapie et art-thérapeute au MBAM; Amy Éloïse Mailloux, responsable du Centre national de danse-thérapie à Les Grands Ballets Canadiens de Montréal ; Marie-Pier Malo, responsable du comité éducation et recherche au sein de l’AATQ; Guylaine Vaillancourt, musicothérapeute et directrice du département de thérapie par les arts à l’Université Concordia; Vincent Antonini, producteur de L’âge d’or).

Lieux de diffusion

Pour une troisième année consécutive, Le FIFA est fier de confirmer son double ancrage géographique, à Montréal et à Québec, avec une collaboration renouvelée avec le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Pour la première fois, les festivaliers vivront cette édition au Cinéma Impérial et dans l’Édifice Wilder, en plein coeur du Quartier des Spectacles, en plus des lieux de diffusion de prestige habituels tels le Centre Canadien d’Architecture (CCA), l’Espace Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), le Musée McCord, le Pavillon J.A de Sève de l’Université Concordia et le Cinéma Cineplex Odeon Quartier Latin.

À propos du FIFA
Le Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA), fondé par René Rozon, se consacre à la promotion et au rayonnement international du film sur l’art et des arts médiatiques. Depuis près de quatre décennies, il propose un événement annuel au mois de mars, qui permet de découvrir les derniers documentaires sur l’art, en plus d’une sélection d’oeuvres interactives et de réalité virtuelle. Avec une programmation et différentes activités tout au long de l’année à travers un vaste réseau de diffusion culturelle et scolaire, Le FIFA s’engage à accroître la connaissance et l’appréciation de l’art auprès du public, à promouvoir le travail des artistes oeuvrant dans les domaines du cinéma, de la vidéo et des arts visuels, ainsi qu’à encourager la production et la diffusion de films sur l’art. 

Remerciements
Le FIFA remercie Patrimoine canadien, le Conseil des Arts du Canada, Téléfilm Canada, la SODEC, le Secrétariat à la région métropolitaine, la Ville de Montréal, le Conseil des Arts de Montréal et Tourisme Montréal de leur généreux soutien. 
Le FIFA tient également à souligner la précieuse contribution du Consulat général de France à Québec, de L’Institut Italien de Culture de Montréal, du Goethe-Institut Montréal et du Consulat général d’Israël.

Vente de billets en ligne dès aujourd’hui! 
Sur place, la billetterie ouvre 45 minutes avant le début des séances.

Source :
Isabelle Huiban
Directrice des communications, marketing et partenariats
Le FIFA 

Relations de presse :
Laurence Rajotte-Soucy
Relationniste, chargée de projets
514-759-0494, poste 226 
laurence@rugicomm.ca