ÉCRANS DIVERS RÉCOMPENSE DEUX LAURÉAT.E.S

ÉCRANS DIVERS RÉCOMPENSE DEUX TALENTUEUX CINÉASTES ISSUS DE L’IMMIGRATION AU QUÉBEC

Le Festival International du Film sur l'Art, Main Film, Diversité Artistique Montréal (DAM) et Digital Cut sont les instigateurs d’une initiative inédite qui vise à soutenir les cinéastes issus de l'immigration au Québec.

 
   
                                      © sasha onyshchenko

Le Festival International du Film sur l'Art (Le FIFA), Main Film, Diversité Artistique Montréal (DAM) et Digital Cut sont heureux de mettre en lumière le talent de deux cinéastes, suite au lancement d’une initiative inédite qui s’adresse aux réalisateurs.trices issu.e.s de l’immigration au Québec. Pour cette première édition, les lauréats sont Gabriela de Andrade et Alexandre Paskanoi.
 
Sous l’appellation « Écrans Divers », ce nouveau programme de soutien aux créateurs, vise à valoriser la production et le parcours cinématographique de ces derniers, en les aidant à produire et diffuser un court-métrage documentaire sur une pratique, un processus artistique, un portrait d'artiste(s), une ou des formes d’expressions artistiques ou encore, des phénomènes culturels.  Cette aide leur permet de renouer et de se consacrer à leur pratique artistique, souvent limitée par des contingences financières et/ou pratiques alors qu’ils sont installés au Québec. 

« Il m’apparaît primordial de soutenir des professionnels reconnus dans leur pays d’origine  alors qu’ils doivent se rebâtir une renommée et une carrière dans leur pays d’accueil. Ce programme a été créé à titre de soutien de la communauté artistique du Québec et sert de levier afin de les aider à réaliser un court-métrage, les mettre en lien avec leurs pairs et leur permettre de défendre une nouvelle oeuvre dans un festival de renom au Canada tel Le FIFA. », a indiqué Philippe U. del Drago, Directeur général du Festival International du Film sur l'Art.
 
Suite à un appel à soumissions lancé en juin dernier, les deux artistes sélectionnés ont ainsi pu réaliser d’une nouvelle œuvre cinématographique chez les partenaires de production et post-production du Festival International du Film sur l'Art, Main Film et Digital Cut. Ils ont pu bénéficier d’un mentorat organisé par Diversité Artistique Montréal et profiteront d’un passeport FIFA, leur donnant accès à l’ensemble des événements de la prochaine édition du Festival International du Film, à des rencontres avec des créateurs, producteurs, diffuseurs, acheteurs, une proximité directe avec des agents du milieu, et enfin, un accompagnement complet jusqu’à la diffusion de leur projet sélectionné lors de la 38e édition du FIFA, du 17 au 29 mars 2020.
 

Les lauréats

Originaire du Brésil, Gabriela de Andrade s'est installée au Québec afin de poursuivre une maîtrise en études cinématographiques à l'Université de Montréal. Pendant plusieurs années, elle a été productrice pour de prestigieuses chaînes de télévision telles Globo, TV Brasil, TF1, BBC kids et MétéoMédia. Elle s'est ensuite orientée vers le milieu documentaire en tant que scénariste et réalisatrice.

Son projet de court-métrage : Miryam 
Son projet de film intitulé Miryam se consacre à Miryam Charles, une artiste du cinéma expérimental qui est en plein essor créatif. C'est avec ses pellicules et sa voix qu’elle évoque sa propre histoire et celle de ses ancêtres immigrants. Discrète, elle garde ses distances. Ce film est un essai poétique en quête de dévoiler Miryam, une femme presque indéchiffrable. Une composition filmique empreinte d’une atmosphère à la fois sombre et douce, à l’instar de Miryam.
 

« C'est une joie de pouvoir réaliser un film qui a déjà une date d'exhibition dans un festival si prestigieux tel que FIFA. En plus, la rencontre avec Miryam Charles a déjà changé mon propre rapport avec la création. C'est inspirant de voir une femme assumer à l'écran sa lecture poétique de sujets sombres et parfois douloureux d'un passé pas si éloigné. », exprime avec passion, la réalisatrice Gabriela de Andrade. 
 

Alexandre Paskanoi est né à Minsk (Biélorussie) en 1980 et a débuté son parcours cinématographique à l'âge de douze ans, avec certains de ses travaux expérimentaux. Il réalise son premier clip à l'âge de quinze ans. Puis, il s'installe à Paris en 2001 pour suivre sa formation artistique. Pendant ce temps en France, il rencontre et assiste de nombreux photographes de mode. Il a ensuite navigué entre l'Europe et l'Amérique du Nord, de 2007 à 2009. Depuis qu’il a déménagé à Montréal, Alexandre poursuit ses projets dans l’univers du cinéma, de la mode et de l'industrie commerciale. 

Son projet court-métrage : The challenging dance 
The challenging dance suit les pas de Vanesa Garcia-Ribala Montoy, chorégraphe et première danseuse des Grands Ballets Canadiens de Montréal, un des rares talents de la danse appartenant à une minorité visible. Le film met en valeur tout le processus de création de cette artiste à l’occasion de sa première grande pièce pour une compagnie de ballet professionnel, soulignant les défis du projet et l'importance de la participation de personnes d'horizons artistiques et culturels divers pour y parvenir. Ce travail se concentre sur la recherche de la diversité et du multiculturalisme dans les arts, en particulier dans le domaine de la danse. 
 
 

Rappel des conditions d’admission au programme
Le programme s’adresse aux artistes professionnel.les ayant reçu une formation spécialisée dans les domaines associés aux arts médiatiques et qui sont reconnu.e.s comme tel.les par leurs pairs (artistes de la même tradition artistique, carrière artistique); ils ou elles doivent avoir déjà présenté des œuvres en public à travers des festivals, circuits de distribution et promotion de leurs films à l’extérieur du Canada.