Le Festival International du Film sur l'Art en ligne - 38e édition du 17 au 29 mars 2020

Lumière sur les films d'art iraniens




LE FIFA X MOMENTA

Lumière sur les films d’art iraniens
, présenté dans le cadre du 38e Festival international du film sur l'art, offre une vitrine aux films iraniens sur l'art et aux films d'art iraniens. Ce programme d’une durée de six heures consiste en trois projections distinctes de films d'art iraniens produits ces dernières années, dont la plupart seront présentés en première à Montréal lors du FIFA 2020. Ces films ont été réalisés aussi bien par des réalisateurs et des réalisatrices de renom que par des cinéastes émergent.e.s, certain.e.s étant basé.e.s en Iran et d'autres issu.e.s de la diaspora. La diversité est au cœur de la sélection des films de Lumière sur les films d’art iraniens, avec plus de la moitié des films réalisés par des femmes. Ce programme entend offrir un aperçu de la richesse de l'art et de la culture perses.

Les films expérimentaux, les films d'art et les films sur les arts ont déjà une longue histoire dans le cinéma iranien, qui remonte aux années 1960. Puisant dans le registre des pionniers et des pionnières, les nouvelles générations ont produit une corpus d’œuvres qui ne se limite pas à une convention cinématographique ou aux tendances actuelles. Beaucoup de ces créateurs et de ces créatrices sont des artistes multidisciplinaires qui combinent l'esthétique du cinéma avec celle des arts visuels, de la littérature et de l'architecture. Si les artistes iranien.ne.s travaillant hors d'Iran ont bénéficié d'une liberté inconditionnelle dans leur expression artistique, ceux et celles qui opèrent en Iran ont réussi à trouver des façons subtiles d'exprimer leur pensée malgré les contraintes liées au traitement de certains sujets. Ces films ont en commun de mettre en scène un « œil curieux », soit une personne en quête de réponses qui questionne le monde qui l'entoure, défiant ce faisant les normes. Lumière sur les films d’art iraniens au FIFA 2020 fait dialoguer ces films et offre la chance au public de découvrir ces productions innovatrices.

Ces programmes sont proposés dans le cadre du programme de commissaires émergent.e.s initié par Le FIFA et Momenta | Biennale de l’image, avec le soutien du Conseil des arts de Montréal.

Programmes présentés au Pavillon J.A. de Sève de l’Université Concordia, les samedi 21 mars 2020 à 20h30 et dimanche 22 mars 2020 à 17h45 et à 20h30.
 

PROGRAMMATION :
 

Lumière sur les films d'art iraniens : Le monde est une scène

Prenant pour titre une citation de la comédie pastorale As You Like It de William Shakespeare, cette sélection de neuf films présente des performances à l'écran. Parmi ces courts-métrages audacieux qui explorent plusieurs formes d'arts scéniques comme la danse et le théâtre, certains abordent également le concept de performativité, représentant ainsi « le monde comme une scène ».

Certaines des projections seront suivies de questions-réponses

Liste des artistes et des films :
Sogol Rezvani, Reverence (Curtain Call)
Tanin Torabi, The Dérive
Atefeh Khademolreza, Déjà vu
Marjan Ansari, Paper Planes
Payam Ghorbani, Friday
Alireza Keymanesh and Amir Pousti, Flatland
Gilnaz Arzpeyma, Be Hold
Farid Yahaghi, Timeless
Farhad Pakdel, Farewell My Murderer
 

Lumière sur les films d'art iraniens : Double exposition

Les deux films de ce programme sont axés sur la photographie. Ils présentent celle-ci comme un dispositif de documentation. Dans l’un, la caméra enregistre le monde tangible des événements; dans l’autre, elle sert à capturer les rêves. Inspiré par un terme utilisé en photographie, Double Exposure expose à la fois l'histoire concrète et les rêves éphémères.

Liste des artistes et des films: 
Shirin Neshat, Land of Dreams 
Ali Shilandari, Fading Portraits 


Lumière sur les films d'art iraniens : Kaléidoscope

Cette sélection de neuf films expérimentaux et d'animation hauts en couleur produit figurativement un effet de kaléidoscope, tant les formes qui s’y reflètent sont diverses et variées. Examinant des paysages aussi bien psychologiques que sociaux, ces films entrent dans la catégorie des « films d'art » compte tenu de la façon dont ils expérimentent la forme.

Certaines des projections seront suivies de questions-réponses

Liste des artistes et des films :
Parissa Mohit, Une visite
Mahboube Kalaei, Sink
Vahid Hosseini Nami, Whole to Part
Narges Haghighat, Free and Beautiful
Taravat Khalili, Flown Awake
Shiva Sadegh Asadi, Maned & Macho
Mania Akbari and Douglas White, LUBION
Arash Akhgari, Flight of Monochrome Feathers
Sam Kalantari, He
 

Les première et troisième séances de projection seront suivies d'une séance de questions-réponses avec certains des cinéastes présents et animée par des spécialistes du cinéma et de l'art iraniens.

Éléments biographiques



Leila Khalilzadeh est une cinéaste iranienne basée à Montréal. Elle a réalisé, écrit et produit un certain nombre de courts métrages de fiction, d'animation et de documentaires. Ses films ont été présentés dans de nombreux festivals de cinéma et lieux académiques et culturels à travers le monde, dont la Berlinale, le Festival du nouveau cinéma, le Festival international du documentaire et du court métrage de Bilbao et l'UCLA. Leila est titulaire d'une maîtrise en cinéma de l'Université d'art de Téhéran, en Iran. Elle termine actuellement son MFA en production cinématographique à l'Université Concordia et écrit son premier long métrage.