Programmation FIFA Experimental


FIFA Expérimental sera une nouvelle fois l’occasion de découvrir des artistes, réalisateurs et vidéastes contemporains dont l’univers créatif nous fait explorer les frontières de l’imaginaire cinématographique et aborder des approches alternatives quant à la perception et appréciation de l’art.

Comme le souligne Nicole Gingras, programmatrice du volet FIFA Expérimental : « Riche, complexe, mobile et, surtout, omniprésente, l’image poursuit son rôle d’observatrice critique. Elle porte nos points de vue, provoque nos aprioris, suscite une réflexion; elle inquiète et nourrit l’imaginaire. Section hors compétition et sur invitation, FIFA Expérimental se consacre à des modes exploratoires de l’image en mouvement et du récit, associés à l’art vidéo et au cinéma expérimental. »

PROGRAMMATION COMPLETE



Cette année, un programme monographique consacré à l’artiste belge Anouk De Clercq offrira la possibilité de découvrir une artiste fascinée par divers phénomènes lumineux : une œuvre forte, explorant des espaces à la fois familiers et improbables, desquels se dégagent onirisme, intemporalité et sentiment d’absolu.

Nicole Gingras réserve d’autres primeurs d’exception en mettant de l’avant des figures associées au cinéma expérimental : Louise Bourque (Canada), Kandis Friesen (Canada/États-Unis), Katherine Liberovskaya (Canada/États-Unis), Vivian Ostrovsky (États-Unis), Guillaume Vallée (Canada), Sami van Ingen (Finlande), Matthew Wolkow (Canada) ; au cinéma d’animation : Marie Dauverné (Canada), Eric Gaucher (Canada), Allison Moore (Canada), Mira Sanders (Belgique); à l’essai : Victor Arroyo (Canada), Rachel Echenberg (Canada), Michaela Grill (Autriche), Shirin Sabahi (Iran/Allemagne), Douglas E. Porter (Canada) ; sans oublier le récit labyrinthique déroutant de Kim Kielhofner (Canada) et la quête du sonore de Frédéric Dallaire (Canada). 

La sélection explore les notions de perspective – qu’elle soit historique, politique, autobiographique ou intimiste – de surveillance et d’écoute active. Elle rend compte de la matérialité de l’image, de la nature éphémère de chaque expérience partagée, de l’attachement profond de chaque artiste à son sujet. « Pour cette 37e édition, les œuvres sélectionnées ont été réalisées entre 2001 et 2019.